Recherche

Association Vaud Rando La balade

Point Nord de la Suisse [2259]

Itinéraire (SH) & (Allemagne) Bargen - Randenbrunnen - Schwarze Staa - Tannbüel - Chiibacker - Bargen
Région Autres
Description Ce circuit de randonnée associe histoire et botanique. Le sentier passe à côté du trésor botanique protégé du «Tannbüel» (détour proposé sur le tracé SuisseMobile) avec ses nombreuses espèces d'orchidées et près du point le plus au nord de la Suisse, la borne historique numéro 593. La randonnée démarre et finit à Bargen, la commune la plus au nord en Suisse, qui a conservé son caractère agricole. Cette commune, ainsi que l'ensemble du parcours se trouvent dans la zone protégée du Randen. A peu près à mi-parcours, se dresse donc la borne historique portant le numéro 593. Cette «pierre noire» (Schwarze Staa), le surnom donné populairement à la borne, permettait autrefois de repousser les personnes bannies ou condamnées par l'autorité schaffhousoise vers l'Allemagne. Sur ce circuit, vous apprécierez d'une part les inoubliables perspectives vers le lointain, jusque vers les Alpes Suisses au sud et d'autre part la beauté des forêts locales du Randen. Le trésor botanique protégé «Tannbüel» est connu pour ses plus de 20 sortes d'orchidées différentes, qui fleurissent aux mois de mai et de juin. Outre les orchidées, principalement représentées par la variété du Sabot de Vénus, de nombreuses autres espèces de fleurs et de plantes fleurissent dans cette région. L'internationalité joue également un rôle prépondérant. Sur l'ensemble du trajet, Suisse et Allemagne se relaient. Arrêtez-vous pour des grillades sur l'aire de repos près de la borne en posant vos provisions sur le sol suisse, mais en les dégustant en territoire allemand, le tout à moins de cinq mètres de distance.
[Bornes]  [Curiosités géographiques (pts extrêmes, tripoints, etc.)]  *fl
Durée 04:23
Distance 16.15 km
Dénivellés +505 m. -505 m.
Altitude max 882 m
Difficulté physique
Difficulté technique [T1] Facile
Boucle Oui, le parcours revient à son point de départ.