Recherche

Association Vaud Rando La balade

Chemin d'altitude de la Furka 01 [2523]

Itinéraire (VS) Oberwald - Gletsch - Col de la Furka
Région Haut-Valais
Description Chemin d'altitude de la Furka (Furka-Höhenweg), 1ère étape, parcours total, voir balade No 2525. Longeant le jeune Rhône – il porte ici encore son nom allemand de «Rotten» - le sentier d’altitude «Furka-Höhenweg» mène jusqu’à Gletsch. Il traverse d’abord une forêt de mélèzes baignée de lumière, plutôt sèche – c’est ainsi que l’on connaît la haute Vallée de Conches des pages de calendrier – , mais peu après déjà, cette forêt fait place à une zone un peu plus sauvage. Le chemin traverse des prai-ries humides pleines de fleurs intéressantes, dont la gentiane asclépiade, qui fleurit d’août à oc-tobre. D’ici, la vue est exceptionnelle sur le fond de la vallée, mais aussi sur le tracé raide du train à vapeur de la Furka. Avec un peu de chance, vous verrez passer un train à vapeur nostalgique. Le regard rivé sur le Rhône et la route du col qui serpente vers le sommet, on atteint les hauteurs de Gletsch, destination de la première étape intermédiaire. Ce lieu très fréquenté et touristique est impressionnant, avec son riche passé et sa gare historique et le train à vapeur de la Furka. La vallée semble très large ici entre les hautes montagnes – parfait pour faire le plein d’air frais et d’énergie. On ne se lasse pas de contempler le "Klein Furkahorn" ainsi que le Col de la Furka, destination de l’étape. A partir de Gletsch, la marche se passe en solitaire sur de bons sentiers alpins. Au-dessus de la limite de la forêt, on monte à travers des buissons d’aulnes, tout en profitant de la magnifique vue sur la route du col de la Furka, le glacier du Rhône (Belvédère) et la région du Grimsel. A partir d’Oberalpstafel, l’itinéraire se transforme à nouveau en chemin de prairie humide, mais bien praticable, jusqu’à Muttbach. A cette altitude et pendant la courte période estivale, le bé-tail en train de paître peut profiter des meilleures herbes. Avec un peu de chance, on peut aus-si y voir de nombreux papillons, comme par exemple le papillon Apollo. Ensuite, le profil du sentier change à nouveau du tout au tout. La dernière partie mène en zigzag – pendant la pé-riode de floraison avec toutes sortes de fleurs (également de la ciboulette) le long du chemin – et de manière un peu abrupte au sommet du col de la Furka, la destination de l’étape. On est quelque peu effrayé quand, à la fin de la randonnée, on est tout d’un coup catapulté vers la "civilisation", hors de tant de nature.
[Trains]  [Cols pédestres
Durée 04:43
Distance 12.07 km
Dénivellés +1214 m. -152 m.
Altitude max 2'430 m
Difficulté physique
Difficulté technique [T2] Moyen
Boucle Non, le parcours ne revient pas à son point de départ.